148085
Image 0 - Via della pietra - Travailler la pierre
Image 1 - Via della pietra - Travailler la pierre
Image 2 - Via della pietra - Travailler la pierre
Image 3 - Via della pietra - Travailler la pierre
Image 4 - Via della pietra - Travailler la pierre
Image 5 - Via della pietra - Travailler la pierre

Via della pietra - Travailler la pierre

Durant des millénaires, la Pierre a été le matériau de construction privilégié dans les vallées du Sud des Alpes. Découvrez les mille facettes de la transformation de la pierre, les œuvres qu’elle permet de réaliser et comment l’Homme a réussi à la façonner et à l’exploiter.

Cet itinéraire parcourt toute la basse Vallée Leventina et partie de la rive droite de la Riviera. La variante entièrement sur le fond de vallée suit le tracé de l’itinéraire à vélo d’importance nationale no. 3. La variante pédestre entre Iragna et Lodrino en passant par les mayens (5.7 km en 3h00) est particulièrement suggestive parce qu’elle permet de découvrir certains des trésors cachés de la Riviera et d’observer de tout près l’activité d’une des plus grandes carrières de la région.

Le territoire de la Via de la Pietra, comprenant la Riviera, la partie basse de la Leventina et du Val Blenio, ainsi que le nord de la région de Bellinzona, est doublement lié à la pierre, dans un sens simplement naturaliste, mais aussi pour tout ce qui touche aux aspects historiques et sociaux en lien avec cette ressource naturelle.

Du point de vue purement géologique, on se trouve véritablement au cœur le plus profond des Alpes. Durant la Préhistoire déjà, la pierre a profondément marqué ce territoire. A partir du Moyen Age tardif, la région est située sur le parcours de la «Via delle Genti» et elle est caractérisée par son lien avec la pierre de construction jusqu’à l’époque moderne. Aujourd’hui encore, la Riviera représente le plus important bassin d’extraction de pierre naturelle en Suisse du point de vue du volume des matériaux extraits.

Avec la construction de la ligne ferroviaire du Saint-Gothard à la fin du XIXe siècle, la pierre naturelle de la Riviera a été diffusée dans toute la Suisse. Des monuments et édifices publics –  principalement des gares, des banques et des bâtiments gouvernementaux – construits avec du gneiss de la Riviera ou des décors en marbre de Castione se retrouvent dans tout le pays. La pierre de la Riviera a également traversé les océans, les steppes et les déserts. Outre qu’en nombreux pays européens, on la retrouve à New York, à Moscou, en Arabie Saoudite et aussi dans le presque inaccessible Kazakhstan.

Suggestions

L’itinéraire est faisable aussi par étapes; les traits de fond de vallée peuvent être parcourus à vélo. 

  • Chaussures de randonnée
  • Casquette
  • Gourde
  • Lunettes de soleil
  • Crème solaire
  • Carte d’excursion
  • Appareil photo

Montagnepulite: Ce projet est né dans l’idée d’encourager la gestion efficace et durable des cabanes alpines du territoire tessinois, en particulier la gestion des déchets en altitude. La gestion responsable des déchets en montagne est une affaire de bon sens. Nous pouvons tous aider: https://www.montagnepulite.ch/fr/regles-d-or

Variantes

Vivre avec la pierre: partie dans la Vallée de Blenio, à parcourir de préférence à pieds (13 km, 4h30), représente un itinéraire circulaire entre monuments historiques, vignobles traditionnels et archéologie rupestre. 

La nature de la pierre: entre Castione et Biasca, cet itinéraire permet de découvrir certains des sites naturels les plus réputés de la Riviera.