ven. 29°C
Choisir la ville

Bellinzonese

À première vue, les trois châteaux de Bellinzona semblent avoir été posés là, par hasard, au beau milieu d’une petite ville implantée au coeur d’une plaine où le fleuve Ticino est à la charnière des Alpes et du Lac Majeur. Il n’en est rien, bien au contraire, la capitale et son bourg se sont construits autour de la forteresse. Au cours des siècles, ce coeur qui continue de battre entre le Nord et le Sud, a acquis une identité multiculturelle qui remonte aux origines de son emplacement stratégique.

Ces contradictions, caractéristiques des Terres de Bellinzona, à la croisée des chemins menant au Saint-Gothard, au Lucomagno et au San Bernardino, sont source de vie et de culture. Un dialogue permanent s’est installé entre l’architecture médiévale du complexe fortifié (inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO), du bourg, des petits forts et des anciens monuments et monastères et les bâtiments modernes, oeuvres des plus grands architectes, qui embellissent le centre historique et la région. Ici, un marché centenaire traditionnel et bruyant côtoie la recherche scientifique de pointe. Ici, les musées et le théâtre rivalisent avec les festivals en plein air et le carnaval le plus célèbre du Tessin qui animent les places et les ruelles centenaires.

Ici, le silence des églises et des bibliothèques contraste avec une offre sportive complète et différenciée. Ici les mêmes vins et les mêmes produits du terroir, dont les saveurs sont héritées des ancêtres, inspirent tout autant les restaurants étoilés que les «grotti». Telles sont les Terres de Bellinzona, où diversité et contraste composent une mosaïque inscrite dorénavant au Patrimoine mondial de l’Humanité.